Totally Hardy

La premier forum de discussion sur Françoise Hardy
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Commentaires sur "Le désespoir des singes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Dim 12 Oct 2008 - 19:53

La plus grosse coquille c'est quand elle dit que Dutronc a arrêté l'alcool et que c'est ecrit 2007 au lieu de 1987 ! Qui a noté la page ?
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2830
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Dim 12 Oct 2008 - 20:54

genevieve g a écrit:
Je n'est pas garder les articles,concernant le passage sur l'euthanasie.

Dommage.
Cela reviens au meme titre que fut un temps qui suite a une discussion ,Françoise c'était retrouvé avec une étiquette politique.

Bon pour les fautes,je m"en fous ,vu que j'en fait de plus en plus.
Alors ,c'est pas moi qui vas lui jeter la pierre lol!








<table cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><tr><td></TD>
<td class=post-options vAlign=top noWrap align=right></TD></TR>
<tr><td class=hr colSpan=2>
</TD></TR>
<tr><td colSpan=2>Le Parisien :
http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/la-confession-choc-de-francoise-hardy-09-10-2008-269940.php

</TD></TR></TABLE>
Revenir en haut Aller en bas
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 12:13

Dans mes lectures , et la plupart du temps, j'ai tès souvent relevé des fautes d'orthographe, des accords oubliés, des phrases incomplètes ; je pense que ça vient de l'éditeur à 99% !
Donc si vous avez relevé quelques fautes dans la bio de FH, je jure qu'elle n'y est pour rien, dans la mesure où elle est pointilleuse et maniaque ...

_____________________________________________
"...le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard..."
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1453
Age : 68
Localisation : Naxos - Grèce
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 14:49

Chapître 2 :

C'est le récit du passage de l'ombre à la lumière, sans transition aucune.

Et même si cette période n'a pas de secret pour tout fan qui se respecte, son écriture par Françoise nous explique beaucoup mieux le mal-être qui l'a accompagnée tout au long de sa vie.

Le désir de sortir de l'ombre de cet univers étouffant et sclérosant de la rue d'Aumale, avec néanmoins son côté sécurisant, est en pleine contradiction avec cette exposition, souhaitée autant qu'appréhendée, sous les sun-lights, à la quelle elle n'était, ni prédisposée, ni préparée.

J'ai trouvé remarquable cette volonté, à 18 ans à peine, de se battre afin d'imposer son Tous les Garçons et les filles, en lieu et place de l'adaptation des Oh Oh Chéri plébiscitée par les programmateurs de radio. Combien de débutants pourraient se le permettre aujourd'hui ?

Formidable aussi la courageuse révélation sur la schizophrénie de sa soeur Michèle et le ratage de sa vie. A ce stade du livre, sa fin tragique reste en suspens. Ira-t-elle jusqu'au lever du voile qui entourait jusqu'à présent ce mystère ? A suivre...

Le passage sur l'histoire d'André Malraux est passionnant. Le lien, même lointain, avec l'histoire personnelle de Françoise, donne sa place à ces évènements tragiques et laisse présager d'autres révélations semblables dans la suite de sa biographie. Sans doute, les autres bagatelles...

Le paragraphe se termine par une remarquable analyse des moyens utilisés pour comprendre cette inadaptation au monde extérieur qui la caractérisait. L'astrologie en est un parmi d'autres, qui devrait donner l'envie aux sceptiques inconditionnels d'un tant soit peu s'y intéresser.

_________________


"...avec de trèèèèèès mauvais musiciens, les piiiiiiiiiiiiiires..." - Françoise Hardy, à propos de ses premiers enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 16:29

A la lecture du bouquin certaines paroles un peu obscures de Françoise prennent tout leur sens :

Seule sur un rocher
Dans le soleil couchant
J'ai fait bowm bowm bowm
Le bruit des vagues
Mêlé au bruit du vent
Faisait bowm bowm bowm
Et même si les vagues
Et le vent couvraient ma voix
Faisant bowm bowm bowm
Le dieu de la mer
M'exaucera bowm bowm bowm

{Refrain:}
J'avais pris des roses pâles
Pour nous deux
J'ai jeté en offrande au dieu
De la mer, avec mes vœux les pétales
Pour nous bowm bowm bowm
Pour nous bowm bowm bowm

Rien que des fleurs
Et deux ou trois rubans
Peut-être bowm bowm bowm
Et nous serons
Bien plus forts que le temps
Peut-être bowm bowm bowm
Rien que des vœux
Que l'on fait en priant
Comme ça bowm bowm bowm
Et quelque part
Quelqu'un les entend
Tu sais bowm bowm bowm

{au Refrain}


Ca doit vous rappeler quelque chose cette scène j'imagine ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1243
Localisation : Saint germain en Laye
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 17:56

Romain a écrit:
La plus grosse coquille c'est quand elle dit que Dutronc a arrêté l'alcool et que c'est ecrit 2007 au lieu de 1987 ! Qui a noté la page ?

Page 260. C'est exactement où j'en suis voilà pourquoi c'est facile pour moi de la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1243
Localisation : Saint germain en Laye
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 17:58

pPierre Lefevre a écrit:
Anne a écrit:
Peitte faute relevée aussi :: elle utilise le mot "inenvisageable" qui n'existe pas mais combien sommes-nous à faire cette faute classique .....

http://dictionnaire.reverso.net/francais-definitions/inenvisageable

Tu veux ma mort toi Crying or Very sad

Je te promets que cela doit être accepté depuis très peu de temps. Regarde dans un dico papier, tu ne le trouveras pas !
Revenir en haut Aller en bas
vanniot
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 498
Localisation : munich
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 18:04

le Monde. du 13- article tres symps a propos de la sortie du livre. a lire aussi sur leur site
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2830
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 18:22

http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/10/13/francoise-hardy-la-vie-amoureuse-de-francoise-h_1106179_3246.html#ens_id=1106269
Revenir en haut Aller en bas
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Lun 13 Oct 2008 - 18:36

Merci à Prune et à Vanniot !
Je viens de lire l'article sur FH signé YANN PLOUGASTEL, l'auteur de la bio non autorisée ...

_____________________________________________
"...le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard..."
Revenir en haut Aller en bas
matthew
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 1662
Age : 68
Localisation : france
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 11:04

Grand merci!
J'ai beaucoup aimé cet article!
Revenir en haut Aller en bas
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 11:20

Article très intéressant, paru aujourd'hui dans LE FIGARO ...

Le Désespoir des singes…et autres bagatelles. Le titre, mystérieux à souhait, est bien dans la manière de Françoise Hardy, figure publique à la pudeur et à la discrétion jamais prises en défaut. Derrière le nom de son arbre préféré, sis au parc de Bagatelle, la chanteuse se dévoile comme jamais elle ne l'avait fait en plus de quarante ans de carrière. Il y a, bien sûr, les textes de toutes ses chansons, dans lesquelles elle révélait à qui voulait bien l'entendre des pans entiers de sa psyché, en pointillés, par ellipses, avec distance. Mais jamais encore l'idole française ne s'était confiée à ce point. La langue est belle et fluide. En publiant son autobiographie, Françoise Hardy ne succombe pas à la méchante tendance d'une époque qui oblige chaque people à déballer ses moindres faits et gestes. Si elle a consenti à prendre la plume, c'est sous l'insistance de son éditeur, qui craignait que fleurissent des ouvrages malveillants ou simplement ratés à son sujet.
Comment, en effet, ne pas être inspiré par celle qui demeure un des plus beaux symboles de notre culture populaire, une femme que les plus grands couturiers ont habillé, que Bob Dylan et Mick Jagger ont désigné comme idéal féminin ? Ce que le livre nous révèle, c'est le manque de confiance en elle d'une des plus belles créatures de sa génération. Souvent bouleversante, Françoise Hardy ne fait pas mystère de ses doutes, de ses failles, des particularités qui lui ont conféré un parcours affectif complexe. Le couple qu'elle forme depuis plus de quarante ans avec Jacques Dutronc aurait été saccagé par de moins scrupuleux biographes. Sous sa plume, sans jamais s'arroger le beau rôle ni se poser en victime, Françoise Hardy rétablit la vérité d'une relation unique et belle malgré tout. Elle retrace les déséquilibres d'une enfance partagée entre une mère accaparante et un père trop absent, et consacre quelques-unes des plus touchantes pages du livre à son fils Thomas.
Malgré la gravité de certains propos, la plume toujours vive de Françoise Hardy s'illumine régulièrement de ces moments de grâce que lui a permis de vivre un métier dans lequel elle s'illustre depuis 1962. Avec ses chansons, Françoise Hardy a tissé la bande-son de plusieurs générations de Français, de Tous les garçons et les filles de mon âge à Partir quand même, en passant par Comment te dire adieu ou Message personnel. Le Désespoir des singes la rend plus proche encore de nous, comme une amie à laquelle on pense souvent mais que l'on voit trop rarement. Une femme d'une élégance absolue, qui ne cède jamais à la trivialité, ne confond pas intimité et déballage. On l'en remercie.



_____________________________________________
"...le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard..."
Revenir en haut Aller en bas
genevieve g
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2428
Age : 70
Localisation : france
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 13:10

enfin, 2 bel articles sur Françoise.

merci a tous pour les articles,cela changes des articles que j'ai eu dans ma boite e-mail.
Revenir en haut Aller en bas
PG7517
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2243
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 17:55

michel bh a écrit:
Article très intéressant, paru aujourd'hui dans LE FIGARO ...

Le Désespoir des singes…et autres bagatelles. Le titre, mystérieux à souhait, est bien dans la manière de Françoise Hardy, figure publique à la pudeur et à la discrétion jamais prises en défaut. Derrière le nom de son arbre préféré, sis au parc de Bagatelle, la chanteuse se dévoile comme jamais elle ne l'avait fait en plus de quarante ans de carrière. Il y a, bien sûr, les textes de toutes ses chansons, dans lesquelles elle révélait à qui voulait bien l'entendre des pans entiers de sa psyché, en pointillés, par ellipses, avec distance. Mais jamais encore l'idole française ne s'était confiée à ce point. La langue est belle et fluide. En publiant son autobiographie, Françoise Hardy ne succombe pas à la méchante tendance d'une époque qui oblige chaque people à déballer ses moindres faits et gestes. Si elle a consenti à prendre la plume, c'est sous l'insistance de son éditeur, qui craignait que fleurissent des ouvrages malveillants ou simplement ratés à son sujet.
Comment, en effet, ne pas être inspiré par celle qui demeure un des plus beaux symboles de notre culture populaire, une femme que les plus grands couturiers ont habillé, que Bob Dylan et Mick Jagger ont désigné comme idéal féminin ? Ce que le livre nous révèle, c'est le manque de confiance en elle d'une des plus belles créatures de sa génération. Souvent bouleversante, Françoise Hardy ne fait pas mystère de ses doutes, de ses failles, des particularités qui lui ont conféré un parcours affectif complexe. Le couple qu'elle forme depuis plus de quarante ans avec Jacques Dutronc aurait été saccagé par de moins scrupuleux biographes. Sous sa plume, sans jamais s'arroger le beau rôle ni se poser en victime, Françoise Hardy rétablit la vérité d'une relation unique et belle malgré tout. Elle retrace les déséquilibres d'une enfance partagée entre une mère accaparante et un père trop absent, et consacre quelques-unes des plus touchantes pages du livre à son fils Thomas.
Malgré la gravité de certains propos, la plume toujours vive de Françoise Hardy s'illumine régulièrement de ces moments de grâce que lui a permis de vivre un métier dans lequel elle s'illustre depuis 1962. Avec ses chansons, Françoise Hardy a tissé la bande-son de plusieurs générations de Français, de Tous les garçons et les filles de mon âge à Partir quand même, en passant par Comment te dire adieu ou Message personnel. Le Désespoir des singes la rend plus proche encore de nous, comme une amie à laquelle on pense souvent mais que l'on voit trop rarement. Une femme d'une élégance absolue, qui ne cède jamais à la trivialité, ne confond pas intimité et déballage. On l'en remercie.



_____________________________________________
"...le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard..."


lien :

http://www.lefigaro.fr/musique/2008/10/14/03006-20081014ARTFIG00455-message-personnel-de-francoise-hardy-.php

_________________


Combien de ruses il fallut pour conserver l'ivresse,
Combien de temps il faudrait pour garder sa jeunesse...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1453
Age : 68
Localisation : Naxos - Grèce
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 18:02

Chapître 3 :

Ce sont les années Jean-Marie Périer.

A l'apogée de sa gloire, Françoise raconte le tourbillon qu' a été sa vie de star qui lui a permis de rencontrer son premier amour, et l'échec de sa première rencontre amoureuse à cause de leurs vies de stars. Toutes ces tranches de vie que racontaient, publiquement Salut les Copains, et intimement les paroles de ses chansons.

Bravo pour son plaidoyer en faveur de Johnny, et contre la presse, qui se ridiculisait elle-même en se moquant de l'inculture d'un adolescent que la vie vie familiale n'a pas épargné, et ce au risque de se mettre l'ensemble de la presse à dos. Presse qui semble cependant unanime sur la qualité de cette biographie, tant sur la forme que sur le fond. Joli compliment également sur son amie Sylvie. Pour ne l'avoir pas lue, quelqu'un sait-il si Sylvie mentionnait cette amitié dans sa propre biographie parue récemment ?

Le passage racontant ses malheureuses expériences cinématographiques, sans être affilgeant est d'une objectivité réaliste et Jean-Daniel Pollet en prend pour son grade. Touchante cette non-relation avec Samy Frey sur une île grecque, loin de leurs amours respectifs : dommage qu'il n'en ait pas été fait mention lors de leur rencontre sur le plateau de Vivement Dimanche, lors de la promotion des (Parenthèses...). Le film n'était pourtant pas si catastrophique dans mes souvenirs.

Le chapître se termine avec la fin de sa relation avec Jean-Marie, celui-ci préférant rejoindre ce malheureux Clo-Clo chutant sous la scène lors d'une répétition, alors qu'il devait la rejoindre sur sa tournée. Françoise tombe elle dans les bras d'un jeune homme qui participait à son spectacle. C'était charmant.... moi j'ai aimé beaucoup ! Et vous ?

_________________


"...avec de trèèèèèès mauvais musiciens, les piiiiiiiiiiiiiires..." - Françoise Hardy, à propos de ses premiers enregistrements.


Dernière édition par Laurent le Mar 14 Oct 2008 - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
PG7517
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2243
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 18:12

Laurent a écrit:
Chapître 3 :

Ce sont les années Jean-Marie Périer.

A l'apogée de sa gloire, Françoise raconte le tourbillon qu' a été sa vie de star qui lui a permis de rencontrer son premier amour, et l'échec de sa première rencontre amoureuse à cause de leurs vies de stars. Toutes ces tranches de vie que racontait, publiquement Salut les Copains, et intimement les paroles de ses chansons.

Bravo pour son plaidoyer en faveur de Johnny, et contre la presse, qui se ridiculisait elle-même en se moquant de l'inculture d'un adolescent que la vie vie familiale n'a pas épargné, et ce au risque de se mettre l'ensemble de la presse à dos. Presse qui semble cependant unanime sur la qualité de cette biographie, tant sur la forme que sur le fond. Joli compliment également sur son amie Sylvie. Pour ne l'avoir pas lue, quelqu'un sait-il si Sylvie mentionnait cette amitié dans sa propre biographie parue récemment ?

Le passage racontant ses malheureuses expériences cinématographiques, sans être affilgeant est d'une objectivité réaliste et Jean-Daniel Pollet en prend pour son grade. Touchante cette non-relation avec Samy Frey sur une île grecque, loin de leurs amours : dommage qu'il n'en ait pas été fait mention lors de leur rencontre sur le plateau de Vivement Dimanche, lors de la promotion des (Parenthèses...). Le film n'était pourtant pas si catastrophique dans mes souvenirs.

Le chapître se termine avec la fin de sa relation avec Jean-Marie, celui-ci préférant rejoindre ce malheureux Clo-Clo chutant sous la scène lors d'une répétition, alors qu'il devait la rejoindre sur sa tournée. Françoise tombe elle dans les bras d'un jeune homme qui participait à son spectacle. C'était charmant.... moi j'ai aimé beaucoup ! Et vous ?

Comme il doit être doux...et charmant..de lire ce livre à Naxos ...!!!

_________________


Combien de ruses il fallut pour conserver l'ivresse,
Combien de temps il faudrait pour garder sa jeunesse...
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3357
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 19:33

Laurent a écrit:
Joli compliment également sur son amie Sylvie. Pour ne l'avoir pas lue, quelqu'un sait-il si Sylvie mentionnait cette amitié dans sa propre biographie parue récemment ?

Sylvie se garde bien de parler de Françoise aussi bien dans sa bio
que dans les émissions qui lui sont consacrées.
Elle parle de Carlos et de Jean-Jacque Debout : pas de concurrence.
Françoise est généreuse et les gens qui n'ont d'elle qu'une image de froideur
se trompent du tout au tout.
Pour rester sur Sylvie, Françoise même lors d'interviews à l'étranger
la cite comme ayant fait de meilleures chansons qu'elle… à des journalistes
qui doivent se demander qui elle est !
Lors de l'émission qui lui fût consacrée sur la 3, c'est une chanson de Michel Berger interprétée
par Véronique Sanson qu'elle choisit de faire écouter.
Dans cette même série, S Vartan n'eut un mot pour aucune de ses consœurs, même quand on lui présenta un trio de 64 avec Pétula Clark et… Françoise.
Il faut cependant noter que Françoise se garde bien de commenter la carrière de la "blondissime, sublimissime" à partir de 1968.
Son lancer d'index farouche, sa crinière blonde au vent et ses effets
de jongleuse avec le micro ne doivent guère l'impressionner,
pas plus que ses mauvaises adaptations.
Revenir en haut Aller en bas
genevieve g
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2428
Age : 70
Localisation : france
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 20:23

j'ai "entre ombre et lumiére",j'avais peu d'estime pour Sylvie Vartan,apres lecture,j'ai vraiment plus d'estime pour elle.

Françoise est parfois trop généreuse,avec certains du showbiz.

Certains sont de vrais rapace,un vrai panier de crabes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 20:32

"J'ai lu qu'elle adorait "l'amour, c'est comme une cigarette" ( 1981), "2'35 de bonheur", etc....Vartan n' pas bien évolué mais je crois que francoise hardy la considérait très crédible, tout comme barbara qui admirait le travail de vartan sur scène...
Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 20:43

Laurent a écrit:
Chapître 3 :
Françoise tombe elle dans les bras d'un jeune homme qui participait à son spectacle.
Ronnie Bird ? Mr.Red...En même temps je dis ça , je dis rien
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2830
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 20:53

http://www.purepeople.com/17206-Francoise-Hardy-Mon-cancer-ne-serait-pas-trop-mechant-.html

Encore un article.
Revenir en haut Aller en bas
friend
Intéressé
Intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Localisation : maroc -avignon
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 21:06

J ai termine la lecture du bouquin et j avoue etre agreablement surpris par la qualite ,la fluidite de l ecriture de Francoise,la finesse de ses analyses notamment dans sa relation avec les autres et surtout la tolerance et l intelligence dont elle fait preuve lorsqu il s agit d aborder ses difficultes de couple.Au dela de l interet de certaines rencontres privees ou professionnelles et de ses difficultes existencielles, j ai apprecie les pages concernant son fils thomas ,de meme que l analyse de cette passion ( indestructible a mon avis) pour J. Dutronc,au travers d une relation ,certes difficile, mais qui semble sans fin et correspondre pleinement aux attentes et a la personnalite de la Belle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mar 14 Oct 2008 - 22:02

J'ai reçu aujourd'hui le livre, j'ai lu quelques pages e j'ai regardé les belles photos, malheureusement la plus belle est celle avec la désagréable presence de J.D. Tu as raison Françoise, no comment.
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2830
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mer 15 Oct 2008 - 0:00

Sylvie se garde bien de parler de Françoise aussi bien dans sa bio
que dans les émissions qui lui sont consacrées.



Pire que celà : Sylvie dans les années passées a eu un show à la télé ou elle recevait des invités. Françoise n'y était pas et Sylvie n'en a pas parlé.
La dernière fois, que je les ai vues ensemble, dans une émission, de télé : c'était chez Drucker, bien avant....
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1453
Age : 68
Localisation : Naxos - Grèce
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   Mer 15 Oct 2008 - 13:56

Chapître 4 :

C'est le récit de la difficile rencontre avec Jacques Dutronc, et pour moi, les années de ses plus belles chansons.

Sa complicité avec Montand, pendant le tournage de Grand Prix est émouvante, ainsi que la lettre publiée, avec de nombreuses fautes de français (sans doute dues à son origine italienne). On apprend aussi qu'elle doit son éphemère succès aux Etats-Unis à l'actrice Jessica Walter, croisée sur le tournage.

La presse de l'époque s'était faite succinctement l'écho de son aventure avec le neveu du Shah d'Iran. On apprend dans la biographie, qu' Avec des Si.... Françoise aurait pu prétendre au tître de Shabanou !

Les prémices de la liaison avec Dutronc sont eux, vus et ré-entendus, mais le style d'écriture de Françoise est digne des plus grands, les longues phrases utilisée sont remarquablement construites et sans lourdeur aucune.

Je note juste sa remarque au cours du Grand Journal sur Canal+, où elle avoue ne pas comprendre la souffrance de certaines femmes à cause d'hommes qui n'en valent pas la peine. Ne lui vient pas à l'idée que certains (nombreux ici, semble-t-il, en tous les cas j'en fais partie) ne comprennent pas qu'elle ait pu souffrir à cause d'un homme comme Dutronc.

Mais sans doute connait-elle la face cachée du personnage, que ce dernier s'est efforcé de bien cacher tout au long de sa carrière...

_________________


"...avec de trèèèèèès mauvais musiciens, les piiiiiiiiiiiiiires..." - Françoise Hardy, à propos de ses premiers enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaires sur "Le désespoir des singes"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaires sur "Le désespoir des singes"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Commentaires sur "Le désespoir des singes"
» "Le désepoir des singes " en poche.
» Le désespoir des singes et autres bagatelles
» Quel est le morceau du film "Nos meilleures années&quot
» [ Videos ] Trailer " Welcome to Humanoid City Tour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Totally Hardy :: FRANCOISE HARDY :: Général-
Sauter vers: