Totally Hardy

La premier forum de discussion sur Françoise Hardy
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 12:53

30 ans que LE KING nous a quittés ! Pour toutes les générations, il reste toujours présent dans la mémoire.On sait à quel point Françoise l'adulait, à l'époque où elle était adolescente. Encore aujourd'hui, il lui arrive parfois de le citer en reférences. Sa reprise de "LOVING YOU" est un bel exemple !

Pourquoi Elvis est toujours le King

BERTRAND DICALE.
Publié le 16 août 2007
Actualisé le 16 août 2007 : 11h07







Elvis Presley en 1957, quelques années avant que sa puissance ne s'effrite. Sa popularité, elle, résistera même aux Beatles.





Trente ans après sa mort et au-delà des nostalgies, Presley reste l'interprète souverain des musiques populaires.
« ELVIS is still the King », disent les fidèles. Ils n'ont pas attendu le 16 août 1977 pour scander qu'Elvis est toujours le roi. Le trône était certes vacillant, le sceptre n'était plus aussi assuré mais il était toujours un roi immuable et opportuniste, légitime et contesté, tout autant fidèle aux couleurs de sa première gloire qu'avide de nouveautés. À l'époque, la question est de savoir si son embonpoint physique est de la même nature que celui de sa musique, s'il chante les Beatles ou Sinatra mieux que les Beatles ou Sinatra, si son rock'n'roll n'est pas définitivement devenu une musique d'adultes.

En 1977, le prurit punk vient de saisir l'Europe, l'Occident s'est trouvé le prophète Bob Marley, les grands groupes rock des années 1960 balancent entre reniements et bisbilles. Qui se soucie alors d'Elvis Presley ? Les costumes semés de pierreries toc, les poses de karatéka dodu, les chansons empesées de choeurs célestes, les instrumentations de show télévisés pour personnes âgées... Ses années 1970, ce sont des reprises des Beatles (Something, Lady Madonna), de Simon & Garfunkel (Bridge Over Troubled Water), de Bob Dylan (Don't Think Twice It's Allright), de Creedence Clearwater Revival (Proud Mary), de Frank Sinatra (My Way) et même de notre Gilbert Bécaud (Let It Be Me, adaptation de Je t'appartiens)... Certes, il garde les yeux sur le grand songbook de l'Amérique, celle du blues (Got My Mojo Working) et de la country originelle (It's Over de Jimmie Rodgers, I'm So Lonesome I Could Cry d'Hank Williams), mais souvent les fans de la première heure sursautent en entendant sa voix empruntée sur de piteux titres de variétés. Il ne s'est pourtant pas passé beaucoup plus de vingt ans, même si ce sont les vingt années les plus denses de la culture occidentale...

Les premiers disques, les premiers effarements, les premiers scandales sont un raz de marée. En 1954, la musique n'est pas censée être si fervente et écervelée à la fois, si vive et si sensuelle. Il y a bien Bill Haley et le trio des premières stars qui vivront trop vite, Buddy Holly, Eddie Cochran et Gene Vincent, mais la révolution, c'est Elvis. Elvis qui tourne les têtes, Elvis qui donne à rêver, Elvis qui décide des vies à venir. Le chanteur belge Arno nous a raconté combien One Night With You (« l'accord de guitare, le « niii-iight », ah le salaud ! ») a changé sa vie. Il avait cinq ans. Commencement chez Bruce Springsteen aussi : « Mon premier disque, sur mon électrophone de gosse, je l'ai acheté chez un soldeur. Un EP d'un type qui s'appelait Dusty Rhodes qui faisait des reprises de chansons d'Elvis. C'était moins cher, 39 cents au lieu de 99 cents pour un vrai EP d'Elvis. » Le film Loving You arrive en France en 1957 ? En le voyant à Paris, Jean-Philippe Smet décide de devenir chanteur de rock. Il sera Johnny Hallyday. En sortant de la séance à Nice, Hervé Forneri a trouvé son pseudonyme : il s'appellera Dick Rivers.

Le choc fondateur pour Michel Polnareff ? Don't Be Cruel. Pour Scott Walker ? Why Fools Fall in Love. Pour Kurt Wagner de Lambchop ? Hound Dog... Pierre Bachelet écoute des 45 tours d'Elvis avec sa mère, Martin Gore de Depeche Mode pique à la sienne le 33 tours Elvis Golden Record vol. 1, la nourrice de Wild Oldham (alias Bonnie Prince Billy) lui chante ses slows pour l'endormir, le père de Garou reprend ses chansons pour le réveillon du jour de l'An...

Le génie, l'invention, l'audace

Elvis a incarné la révolution la plus spectaculaire et la plus profonde qu'a connue la culture populaire américaine au XXe siècle et, en quelques années, il est sorti de la course. Quand, en 1965, des Beatles surexcités viennent lui rendre visite, la symbolique est parlante : le génie, l'invention, l'audace et même le scandale ont traversé l'Atlantique, ont changé de camp. Peu importe, il va rester le King. Un roi incertain, velléitaire, divisé, sur le visage duquel les affres du règne laissent de lisibles traces. Il enregistre à tour de bras, s'interrompt, revient. La puissance s'effrite : vingt-cinq chansons classées n° 1 des charts américains entre 1956 et 1965, de Heartbreak Hotel à Crying in the Chapel. Puis cinq seulement d'In the Ghetto en 1969 à Way Down en 1977 le 45 tours sorti quelques semaines avant sa mort et que tout le monde acheta à partir du 16 août. Trente n° 1, donc. Record royal.

La souveraineté ? Quand Elvis enregistre Always on my Mind en 1973, Brenda Lee l'a créé l'année précédente. Dans l'immédiat, le 45 tours de Presley est un quasi-bide. Dans les années 1980 sa version, à la fois ample et intime, massive et fluide, remontera dans l'estime générale. C'est cela qui fait de tant de ses chansons des versions de référence : son timbre mat, chaleureux, à la fois désinvolte et engagé, parvient à occuper tout l'espace, à saturer de signification chaque note. Qu'il chante Amazing Grace, le cantique préféré de l'Amérique chrétienne, ou In the Ghetto, sa seule véritable prise de position sur la question raciale aux Etats-Unis, qu'il reprenne Blowin' in the Wind de Bob Dylan ou le traditionnel See See Rider, c'est un chant chargé, puissant, qui confère à la forme populaire une solennité de culte. Et c'est ce qui s'entend toujours, trente ans après sa mort. De même que les Argentins ont longtemps dit, année après année, que Carlos Gardel chantait de mieux en mieux depuis sa mort en 1935, il y a un sortilège voisin chez Elvis Presley. Jusqu'à l'injustice : son Johnny B. Goode, son My Way prennent une valeur inattendue ces dernières années. Génération après génération, l'apprentissage en elvisologie se fait avec les mêmes compilations alignant les mêmes n° 1, avant d'ouvrir le coffre aux merveilles et aux monstres, le livre pompeux et sublime de l'immense répertoire d'Elvis. Alors, sa souveraineté éclate toujours. Malgré tout, il reste évidemment le King. Si tant est que le rock ait besoin d'un roi.













Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 13:50

D'ailleurs pour les amateurs d'Elvis (ou les curieux) il existe à Paris une boutique fascinante qui lui est complétement consacrée et où ils ne vendent que des "trucs" sur Elvis (CDs, vinyls, livres, DVD....)
Il parait que c'est la seule boutique de ce genre dans toute l'Europe.
Ce magasin est situé dans la rue ND des Victoires (Métro "Bourse")
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2846
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 15:33

Michel, sur un des posts, ou l'on parle des artistes que l'on écoute : j'ai fait référence à Elvis Presley.
Hier, le 16 Aout, pour les 30 ans da sa disparition, on a eu des hommages, toute la journée : radio et télé.
Je parle de lui toujours au présent, sa voix est exceptionnelle, envoutante.
J'ai appris une chose étonnante : du jour ou sa femme, Priscilla a eu leur enfant, Lisa Marie, il n'a plus voulu la toucher. On comprend mieux pourquoi, plus tard, tant de démons se sont éveillés en lui.
Merci pour ton long article, le concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 15:48

"Elvis my happiness" rue Notre Dame des Victoires à Paris




Revenir en haut Aller en bas
genevieve g
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2428
Age : 70
Localisation : france
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 16:19

Merci Romain,pour cette image de belle boutique.

A quand une boutique comme celle-ci pour Françoise bounce
Revenir en haut Aller en bas
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 19:01

Magnifique Romain ! J'ignorais aussi qu'il existait une boutique entièrement consacrée au KING ! C'est fascinant de voir ça !
Merci pour ces belles photos !

___________________________________
"...c'est peut-être l'instant que je préfère
le moment que malgré tout j'espère
où tout pourrait basculer soudain
où la vie pourrait changer enfin
alors ne dis rien
alors ne fais rien..."
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1453
Age : 68
Localisation : Naxos - Grèce
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 19:31

Prune a écrit:
Du jour ou sa femme, Priscilla a eu leur enfant, Lisa Marie, il n'a plus voulu la toucher.

Moi, j'aurai mieux compris si c'était Priscilla qui n'avait plus voulu toucher Elvis :


_________________


"...avec de trèèèèèès mauvais musiciens, les piiiiiiiiiiiiiires..." - Françoise Hardy, à propos de ses premiers enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 19:56

genevieve g a écrit:
A quand une boutique comme celle-ci pour Françoise bounce
Pas forcément sur FH parce qu'elle n'aura jamais la renommée d'Elvis mais je rêverai d'une boutique du même genre sur les années 60 françaises où ils vendraient des bouquins , des vieux SLC/MAT, des vinyles, des objets d'époque...
Attention la boutique de mes rêves serait quand même un peu branchée donc on n'y trouverait pas la disco compléte d'Hervé Vilars ou de Michèle Torr !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 20:21

Romain a écrit:
Attention la boutique de mes rêves serait quand même un peu branchée donc on n'y trouverait pas la disco compléte d'Hervé Vilars ou de Michèle Torr !
Ben, je vois pas bien pourquoi Cléo, Colette Renard, Marie laforêt, Cher, Milva, Pétula Clark, Dalida et consoeurs y auraient leur place, alors... Question
Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 21:23

Ouh c'est de la mechanceté gratuite ou je ne m'y connais pas ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 21:27

Non, juste que Michèle Torr elle me semble aussi mimi que les autres, non?!?!?!
Revenir en haut Aller en bas
Romain
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3743
Age : 31
Localisation : Paris (11ème)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 21:36

Bof
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 21:47

Désolé, tu sembles avoir une meilleure connaissance des sixties que moi.
J'aimais bien "Dans mes bras, oublie ta peine". Une réponse un peu plus "rassurante" que ce que Françoise pouvait proposer à mes tourments, qu'elle se contentait d'entretenir
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2846
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 17 Aoû 2007 - 22:47

Laurent a écrit:
Prune a écrit:
Du jour ou sa femme, Priscilla a eu leur enfant, Lisa Marie, il n'a plus voulu la toucher.

Moi, j'aurai mieux compris si c'était Priscilla qui n'avait plus voulu toucher Elvis :



A la fin, ça s'est vraiment dégradé, comme sur la photo mais à l'époque de Priscilla, il était vraiment très beau et avait toutes les filles, à ses pieds.
Non mais j'ai bien compris, ton trait d'humour.
D'ailleurs, sa voix est exceptionnelle mais le physique l'a beaucoup aidé,
tout de moins, pendant de nombreuses années, avant sa déchéance, morale et physique.
Revenir en haut Aller en bas
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Sam 18 Aoû 2007 - 12:11

Je trouve que sur cette photo, Dick Rivers a quelque chose d'Elvis,qu'il lui ressemble un peu, mais en beaucoup plus mince !.. C'est Dick Rivers qui devrait être flatté par un tel compliment...



___________________________________
"...c'est peut-être l'instant que je préfère
le moment que malgré tout j'espère
où tout pourrait basculer soudain
où la vie pourrait changer enfin
alors ne dis rien
alors ne fais rien..."
Revenir en haut Aller en bas
vanniot
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 498
Localisation : munich
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Lun 20 Aoû 2007 - 9:28

...sans vouloir etre offensant....Rivers n´a jamais brillé par sa beauté ! dans un film d´horreur il aurait eu sa place...
Revenir en haut Aller en bas
michel bh
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3512
Localisation : MAROC/NICE
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Mar 21 Aoû 2007 - 12:19

vanniot a écrit:
...sans vouloir etre offensant....Rivers n´a jamais brillé par sa beauté ! dans un film d´horreur il aurait eu sa place...

Je suis entièrement d'accord avec toi, Vanniot ! Mais ce que j'ai voulu dire, c'est que Dick Rivers qui n'a jamais été un canon de beauté a quelque chose de ressemblant avec LA PHOTO d'Elvis et ce visage boursoufflé par la cortisone. Elvis, à la fin de sa vie avait perdu de sa superbe et de son charme !

_________________________________
"...c'est peut-être l'instant que je préfère
le moment que malgré tout j'espère
où tout pourrait basculer soudain
où la vie pourrait changer enfin
alors ne dis rien
alors ne fais rien..."
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2846
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Ven 21 Sep 2007 - 14:59

Line Renaud était sur Canal, chez Denisot avant hier. Elle a rencontré Elvis, lors d'une répétition, pour son spectacle à Las Vegas : c'était l'époque de son service militaire. Elvis a demandé une guitare, à Loulou, le mari de Line. Il a chanté pendant près de 4 H. Deux jours après, il était à la 1ere de Line, à Vegas. Line peut se vanter, d'ètre la seule Française, à avoir connu, Elvis d'aussi près.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3158
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Mer 16 Aoû 2017 - 17:21

10 ans de plus ...


16 août 1977 : décès d'ELVIS PRESLEY à l'âge de 42 ans à MEMPHIS







Ils sortent une compilation banale pour le coup



Son seul intérêt est d'être dispo partout.  Puis je ne suis pas sûr que ces grands shows symphoniques soient ce qu'il y a de plus intéressant dans sa carrière  ...


5 TITRES D'ELVIS
http://dai.ly/x5wyta0

ILS SE SONT PRIS POUR ELVIS Mr. Green
http://dai.ly/x5x5qhd
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3158
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Mer 16 Aoû 2017 - 17:41

http://www.lepoint.fr/pop-culture/musique/elvis-presley-pour-les-nuls-ses-cinq-plus-grands-albums-16-08-2017-2150293_2946.php


Elvis Presley pour les nuls : ses cinq plus grands albums



Elvis Presley en 1973. © Metro Goldwyn Mayer / Cinema Ass / Collection Christophel/ Metro Goldwyn Mayer / Cinema Ass
PAR MATHIEU ALTERMAN


Publié le 16/08/2017 à 12:11 | Le Point.fr
À l'occasion des 40 ans de la mort du "King", célébrés aujourd'hui, voici les cinq chefs-d'œuvre incontournables d'une discographie abondante et inégale.


Quarante ans après sa disparition, le 16 août 1977 à Memphis, à l'âge de 42 ans, Elvis Presley conserve son titre d'icône du rock'n'roll. Par son avant-gardisme musical, sa voix unique et son déhanché immortel, le « King » a influencé plusieurs générations d'artistes d'horizons très divers et hante toujours nos inconscients collectifs, en image comme en musique. Pour ses millions de fans à travers le monde, la mort prématurée d'Elvis, officiellement due à une arythmie cardiaque provoquée par une surdose de médicaments (la réalité fut un peu plus complexe), reste une immense perte qui laissa inconsolables les plus fidèles. À l'évidence, le mythe perdure autant que ses morceaux les plus légendaires. Pour les oreilles peu familières du chanteur-acteur du Mississippi, voici notre suggestion d'une compilation de ses cinq albums à (re)découvrir en priorité.

Elvis Presley (1956)


Pochette de l'album Elvis Presley (1956). © RCA Victor

Devenu star en six mois, Elvis rencontre son manager devenu légendaire, le Colonel Parker (qui n'avait bien entendu jamais été Colonel), et signe dans une grosse maison de disques, RCA. Celle-ci rachète à Sun Records quelques morceaux qui composent la moitié du disque portant le nom de l'artiste. L'autre moitié fut enregistrée à Nashville, en deux jours de janvier 1956 et pas un de plus. Premier disque de rock à franchir le million d'exemplaires vendus, Elvis Presley enchaîne les hymnes : "Blue Suede Shoes", "Heartbreak Hotel" (initialement un single et ajouté depuis à l'album), "I Love You Because", "Blue Moon"... Le disque, numéro un aux États-Unis et en Angleterre, suscite une explosion des vocations (peu de jeunes aspiraient à devenir chanteur de rock'n'roll avant 1956) et la pochette entre dans la légende. Celle-ci servira de modèle pour les Clash de London Calling ou le Tom Waits de Rain Dogs. Juste avant la sortie de l'album, Elvis apparaît pour la première fois à la télévision : le monde ne s'en remettra pas. La guerre était vraiment loin.


King Creole (1958)

Pochette de l'album KIng Creole (1958). © RCA Victor
Elvis Presley est au-delà d'une star, il est « le King ». Celui que les jeunes copient. Mais l'angoisse du retour à la pauvreté ne disparaîtra jamais et, pour assurer des rentrées d'argent de plus en plus importantes, le chanteur va céder aux sirènes d'Hollywood. Après Love Me Tender, Loving You et Jailhouse Rock, King Creole est son quatrième film d'affilée, peut-être le meilleur. Au moins sans doute le plus profond, car Elvis doit incessamment sous peu partir pour deux ans sous les drapeaux et qu'il a peur que tout s'écroule. Il se donne à fond sur cette bande originale : sauvage sur « Trouble » (écrite tout comme la chanson titre par les fidèles Jerry Leiber & Mike Stoller) ou bluesy sur « Crawfish » en duo avec Kitty White. L'album offre un son différent, moins commercial, plus moite. Le bayou, les cuivres, le stupre, la fièvre... un dernier tourbillon avant de rejoindre l'armée. Et bientôt la fin


Elvis is Back (1960)

Pochette de l'album Elvis Is Back! (1960). © RCA Victor
Le retour du fils prodigue. Elvis a fait son service militaire comme un bon Américain, il a même servi en Allemagne tel un héros. Tout se passe comme sur des roulettes, l'enregistrement est luxuriant, pour la première fois en stéréo ,et demeure toujours, 57 ans après, un délice pour tester sa chaîne hi-fi. « Fever », « The Girl of My Best Friend », « Such a Night », « Reconsider Baby »..., il n'a jamais aussi bien chanté et se fait plaisir, guidé par l'esprit de sa mère, disparue pendant son service. Plus posé, moins innocent, c'est un Elvis adulte qui revient avec cet album. Les critiques de l'époque y voient son meilleur disque, mais étrangement les ventes ne suivent pas aux États-Unis avec « seulement » 300 000 exemplaires écoulés. Les conséquences seront rudes pour le « King » : le Colonel Parker fait tourner deux films par an à son poulain, accompagnés de BO insipides où l'on ne retrouve que rarement la magie d'antan. Les sixties seront bien longues pour l'artiste...


From Elvis in Memphis (1969)

Pochette de l'album From Elvis in Memphis (1969). © RCA Victor
En 1968, Elvis est rincé. C'est un has-been, dont les films n'intéressent plus personne. Il ne s'est pas produit en public depuis 1958 et sa dernière télé remonte à 1960, en duo avec Frank Sinatra. C'est peu dire que les Beatles et Bob Dylan l'ont rangé au rayon des antiquités. Seulement voilà, Elvis sait bien tout ça. Et veut revenir. Il envoie bouler (pour la seule et unique fois) son manager qui propose alors un show TV avec des chants de Noël et offre au public un come-back télévisuel historique sur NBC, tout de cuir vêtu et retransmis dans le monde entier. Voilà pour la remise en jambes. En 1969, il stoppe net sa carrière d'acteur, s'enferme deux mois à l'American Sound Studio de Memphis et y enregistre un bijou d'album soul, parfaitement synchrone avec son époque, où tout son amour pour les musiques du sud des États-Unis se voit littéralement transcendé. En guise de premier single, « In The Ghetto » cloue tout le monde sur place. Le chanteur est de retour parmi les vivants et il peut remonter sur scène. Mais il ne sortira plus jamais d'album de ce niveau, comme s'il avait tout donné à 35 ans. Ultime baroud d'honneur avant la dégringolade.


The Sun Sessions (1976)

Pochette de l'album The Sun Sessions (1976). © RCA Victor
En 1976, soit un an avant la mort d'Elvis, sortent enfin regroupés sur un album les premiers enregistrements du « King » sur le label Sun. La presse célèbre le disque comme la réédition de l'année et les punks eux-mêmes l'adoubent comme une influence majeure qu'ils assimileront pour l'année qui suit. Disons-le en toute simplicité : ces 16 pistes, capturées en 1954 et 1955, sont tout bonnement les tables de la loi. Alors âgé de 20 ans, Elvis y est seulement accompagné par Scotty Moore (guitare) et Bill Black (basse) et enregistre les prémices du rock'n'roll sur 78 tours. Le producteur Sam Phillips raconte que c'est en entendant le petit gars du Mississippi chanter « That's All Right (Mama) » qu'il comprit avoir trouvé ce qu'il cherchait depuis toujours : de la country mélangée au rythm and blues. Bingo ! John Lennon déclara un jour : « Avant Elvis, il n'y avait rien » et les critiques trouveront à son sujet la formule du « Blanc qui chante comme un Noir ». C'est faux : Elvis chantait comme personne.
Revenir en haut Aller en bas
thierry
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3702
Age : 49
Localisation : Berne
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

Faut aller visiter Graceland pour VRAIMENT comprendre le culte autour d'Elvis.

_________________


"Und so singen wir die ganze Nacht, unsere Lieblingslieder, Lieder von früher..."
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3158
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   Mer 16 Aoû 2017 - 21:38

Déjà j'ai été très content de voir une de ses immenses Cadillac au Country Hall of Fame de Nashville.





Bon ce disque-compilation dispo partout, c'est en fait un montage. Elvis n'a jamais enregistré avec cet orchestre de Londres, mais celui-ci participe à un spectacle à succès depuis des années et des centaines de dates en hommage au King.

Ca semble néanmoins être un travail respectueux des chansons d'Elvis. Mais c'est pas un vrai concert.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ELVIS PRESLEY ... LA LEGENDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elvis Presley - The Original Hit Albums (3CD)
» Elvis Presley sings Bob Dylan
» Elvis Presley : un sosie vieux de... 1800 ans
» Elvis Presley
» Elvis Presley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Totally Hardy :: AUTRES :: Blablatages-
Sauter vers: