Totally Hardy

La premier forum de discussion sur Françoise Hardy
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 PAROLES, PAROLES, PAROLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 11 Aoû 2014 - 1:05

C'est vrai qu'avec ce Merry Go'Round, on est loin de :

"In my Tennessee mountain home
Life is as peaceful as a baby's sigh
In my Tennessee mountain home
Crickets sing in the fields near by"     Mr. Green 


Mais c'est aussi une partie des contrastes absolus des américains où les plus belles histoires côtoient l'horreur.  Puis je pense qu'une jeune artiste est plus décomplexée pour mettre à mal ce rêve américain que dans les années 50-60. ( Desperate Housewives ? )    Quoique les revendications de Paix au Vietnam mêlées au rock and roll, aux envies de vivre différemment des parents ont pesé lourd aussi dans les conscience de cette génération des 60's.
Revenir en haut Aller en bas
thierry
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 49
Localisation : Berne
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 11 Aoû 2014 - 7:15

Tout a fait, sauf que les envies de "vivre différemment" de cette génération étaient rendues possible par un contexte économique des plus favorable (les fameuses "30 glorieuses") qui a permis à beaucoup de s'émanciper et de faire une belle carrière professionnelle.  Depuis la fin des années 80, les Américains, comme les européens ont été frappé par les crises successives et tout est devenu beaucoup plus difficile (dans beaucoup de domaines). Je peux imaginer (je ne suis pas un spécialiste) que cela se ressent clairement dans l'histoire récente de la musique country.

_________________


"Und so singen wir die ganze Nacht, unsere Lieblingslieder, Lieder von früher..."
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 11 Aoû 2014 - 12:44

D'ailleurs, je n'ai pas connaissance d'une chanson récente parlant de la terrible crise automobile qui a complètement détruite la ville de Detroit. On n'en parle plus du tout de cette ville, elle semble à l'abandon.  Dolly avait chanté sur Detroit dans les années 70 mais c'était pour parler de son père qui comme beaucoup de gars des montagnes, laissaient leur famille dans le Tennessee et Kentucky pour travailler dans le nord et gagner leur vie.

On se rend vite compte finalement qu'il y a des régions du monde/ des pays qui sont ... constamment en crise. Que l'économie mondiale aille super bien ou n'aille pas, des tas de familles passent de toute façon à côté d'une vie meilleure.   

Maintenant c'est l'Italie qui est de nouveau en récession.  L'Espagne qui redémarre mais part de tellement bas. C'est sans fin.



Ah Thiéfaine, il revient avec un nouvel album bientôt apparemment.  Toujours un bonheur de découvrir des nouveaux textes de lui. 




Concert 1991 à Lyon


UN AUTOMNE A TANGER (1990) :

Lui sous la pluie
D'un automne à Tanger
Lui qui poursuit
Son puzzle déglingué
Lui dans sa nuit
D'un automne à Tanger
Lui qui détruit
Son ombre inachevée

Nous venions du soleil
Comme des goëlands
Les yeux fardés de ciel
Et la queue dans le vent
Mais nous nous sommes perdus
Sous le joug des terriens
Dans ces rades et ces rues
Réservés aux pingouins

Lui sous la pluie
D'un automne à Tanger
Lui qui poursuit
Son puzzle déglingué

Les vagues mourraient blessées
A la marée sans Lune
En venant féconder
Le ventre des lagunes
Et nos corps écorchés
S'immolaient en riant
Sous les embruns glacés
D'une chambre océan

Lui dans sa nuit
D'un automne à Tanger
Lui qui détruit
Son ombre inachevée

D'ivresse en arrogance
Je reste et je survis
Sans doute par élégance
Peut-être par courtoisie
Mais j'devrais me cacher
Et parler à personne
Et ne plus fréquenter
Les miroirs autochtones
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 11 Aoû 2014 - 12:59

Tant que ce gars sera capable d'écrire d'aussi belles chansons que celle ci, sur son enfance  ( qui n'a pourtant pas été si heureuse puisqu'il a finit par être le souffre douleur de certains instituteurs en fin de primaire ). Il avait réussi à être numéro 2 des ventes avec cet album en France. Espérons qu'il fasse aussi bien.

 






DANS LA RUELLE DES MORTS ( 2011 )

Avec nos bidons en fer blanc
On descendait chercher le lait
A la ferme au soleil couchant
Dans l'odeur des soirs de juillet


On avait l'âge des confitures,
Des billes et des îles au trésor
Et on allait cueillir les mûres
En bas, dans la ruelle des morts



On nous disait que Barbe Rousse
Avait ici sa garnison
Et que dans ce coin de cambrousse
Il avait vaincu des dragons


On avait l'âge de nos fêlures
Et on était conquistadors
On déterrait casques et fémurs
En bas, dans la ruelle des morts
Dans la ruelle des morts



On arrosait toutes nos victoires
A grands coups de verres de kéfir
Ivres de joie et sans l'savoir
On reprenait Mers el-Kebir


Puis c'étaient nos chars en Dinky
Contre les tigres et doryphores
Qui libéraient la French County  ( la Franche-Comté !  Mr. Green )
En bas, dans la ruelle des morts



Que ne demeurent les printemps
A l'heure des sorties de l'école
Quand les filles nous jouent leurs seize ans

Pour une bouive de Royale Menthol


Je n'sais plus si c'était Françoise, Martine, Claudine ou Marie-Laure
Qui nous f'saient goûter leurs framboises
En bas, dans la ruelle des morts
dans la ruelle des morts
dans la ruelle des morts



Que ne demeurent les automnes
Quand sonne l'heure de nos folies
J'ai comme un bourdon qui résonne
Au clocher de ma nostalgie


Les enfants cueillent des immortelles,
Des chrysanthèmes, des boutons d'or
Les deuils se ramassent à la pelle
En bas, dans la ruelle des morts
Dans la ruelle des morts
Dans la ruelle des morts
Revenir en haut Aller en bas
thierry
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 49
Localisation : Berne
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 11 Aoû 2014 - 19:38

Pas mal cette chanson de Thiéfaine (surtout compréhensible...)

Sur le même thème mais dans une autre forme de poésie:



La boule à zéro
Et la morve au nez
On n'était pas beaux
Mais on s'en foutait
Le mercurochrome
Sur nos g'noux pointus
C'était nos diplômes
D'l'école de la rue
Le seul vrai enfer
Qu'on avait sur terre
Il était dans l'ciel
De nos pauvres marelles
On avait dix ans
Pis on ignorait
Qu'un jour on s'rait grands
Pis qu'on mourirait

L'eau des caniveaux
Nous f'sait des rivières
Où tous nos bateaux
Naviguaient pépères
Aujourd'hui les moineaux
Evitez d'tomber
Le nez dans l'ruisseau
La gueule sur l'pavé
A moins d'pas trop craindre
Les capotes usées
Les vieilles seringues
Et les rats crevés

L'été sur les plages
C'tait l'débarquement
Moi j'étais les G.i's
T'étais les all'mands
Le pistolet à flèches
La carabine en bois
Et ma canne à pêche
C'tait un bazooka
Dans les vieux blockhaus
On f'sait notre Q.G.
C'était bien craignoss'
Qu'est-c'que ça chlinguait
Les filles v'naient jamais
Parc'qu'elles craignaient qu'on
Veuille les tripoter
Elles avaient raison

Quand tu ramassais
Un gros coquillage
Eh ben t'entendais
La mer, l'vent du large
Aujourd'hui t'as qu'une
Symphonie d'4x4
Qui vont dans les dunes
Comme à Ouarzazate
Le son des tocards
Réchappés hélas
Du Paris Dakar
Du rallye d'l'Atlas

On était inscrits
Pour tout l'mois d'juillet
A des cours de gym
Et au Club Mickey
En c'temps-là Disney
Faisait pas les poches
Ni les porte-monaie
A des millions d'mioches
C'était l'Figaro
Qui organisait
L'concours de châteaux
De sable que j'gagnais
Aujourd'hui c'journal
Est l'ami des enfants
Au Front National
Et au Vatican

Quand t'allais t'baquer
Tu t'buvais peinard
Une tasse d'eau salée
Pas une marée noire
Creusant l'sable blond
Tu ram'nais des coques
Pas des champignons
Ni des gonocoques
Dans les bouteilles vides
Y'avait des messages
Pas les pesticides
D'un dernier naufrage

On était inscrits
Pour tout l'mois d'juillet
A des cours de gym
Et au Club Mickey
En c'temps-là Disney
Faisait pas les poches
Ni les porte-monaie
A des millions d'mioches
L'jour où j'mourirai
Puisque c'est écrit
Qu'après l'enfance
C'est quasiment fini
Devant l'autr' charlot
J'espère arriver
La boule à zéro
La morve au nez
Du mercurochrome
Sur mes g'noux pointus
Qu'y connaissent l'arôme
Du sirop d'la rue

Lui qu'à eu tant d'mômes
Et qui les a perdus

_________________


"Und so singen wir die ganze Nacht, unsere Lieblingslieder, Lieder von früher..."
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mer 17 Sep 2014 - 21:05

Toujours le côté "colère" de Renaud qui ressort  Wink

Joliment tournée cette chanson de Duteil :





YVES DUTEIL - AVOIR ET ETRE

 Loin des vieux livres de grammaire
Écoutez comment un beau soir
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir...

Parmi mes meilleurs auxiliaires
Il est deux verbes originaux
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau

Bien qu'opposés de caractères
On pouvait les croire jumeaux
Tant leur histoire est singulière
Mais ces deux frères étaient rivaux

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir
À ne vouloir ni dieu ni maître
Le verbe Être s'est fait avoir

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro
Alors qu'Être, toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego

Alors qu'Être toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego

Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder

Avoir était ostentatoire
Dès qu'il se montrait généreux
Être en revanche, et c'est notoire
Est bien souvent présomptueux

Avoir voyage en classe Affaires
Il met tous ses titres à l'abri
Alors qu'Être est plus débonnaire
Il ne gardera rien pour lui

Alors qu'Être est plus débonnaire
Il ne gardera rien pour lui

Sa richesse est tout intérieure
Ce sont les choses de l'esprit
Le verbe Être est tout en pudeur
Et sa noblesse est à ce prix...

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord
Entre verbes ça peut se faire
Ils conjuguèrent leurs efforts

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier

Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être c'est exister
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Jeu 26 Fév 2015 - 13:20

Dolly a vraiment eu des obsessions de suicide du haut d'un pont !  Shocked

THE BRIDGE ( 1967 )



VERSION STUDIO ( 1967 )


Le pont est tellement haut
Le pont est tellement grand
C'est ici que tout a commencé
Sur le pont
La lune est jaune et énorme
Les étoiles scintillent toutes
Du pont je vois les reflets
Dans les eaux, loin en bas

C'est ici que tu m'as embrassée pour la première fois
Et tu m'as serré terriblement fort
Et le pont est devenu notre lieu préféré
On y venait souvent la nuit

Une nuit ou nous nous trouvions sur le pont
Le désire a glissé à travers nous deux
La passion nous a pris par la main
Et nous a montré le chemin à prendre



Le pont est tellement large
Le pont est tellement long
Avant on y allait ensemble
Ce soir j'y suis seule

Ce soir, alors que je me tiens debout sur le pont
Mon cœur bat sauvagement
Quand je pense que t'as pu me quitter ici
Avec l'enfant que j'attend

Mes pieds bougent doucement
S'approchant du bord
C'est ici que tout a commencé
Et c'est ici que je vais tout arrêter ...



GYPSY, JOE AND ME ( 1971 )




Nous pouvions dormir dans une gare de triage, ou camper sur le bord d'une rivière
Nous nous nourrissions des fruits qu'on trouvait, et la pluie étanchait notre soif
On n'a jamais laissé des racines se développer sous nos pieds
La vie n'avait pas de but pour Gitan, Joe et moi

Tout ce que nous avions, c'était l'autre et des chiffons sur le dos
La chose la plus proche d'une maison fut une cabane abandonnée
Mais nous avions tout ce qui fallait, et le reste nous n'en avions pas besoin
La vie était simple et libre pour Gitan, Joe et moi

Gitan était mon petit chien, je l'ai trouvé près de la route dans un fossé
Je l'ai appelé Gitan car ce nom lui allait bien
Et Joe était mon homme, la fleur de mon âme
Il n'a jamais dit qu'il m'aimait, mais pourtant je l'ai toujours su

Nous étions au bord de la route pour repartir vers d'autres horizons
Quand les roues d'une auto pressée prirent la vie de Gitan
Je l'ai perdu là où je l'ai trouvé, et sa perte fut un grand malheur
Maintenant, il n'y a plus de Gitan, il ne reste que Joe et moi

L'hiver s'en est venu et la neige tomba
La nuit était froide et calme
Les haillons que nous portions ne suffisaient pas
Et Joe a attrapé froid
Il m'a dit à quel point il m'aimait
Et dans mes bras il s'endormit
Maintenant, il n'y a plus de Gitan, plus de Joe, il ne reste que moi

Alors que je me tiens en haut du pont
Je regarde en bas, et je vois
Les visages de Joe et Gitan qui se retournent sur moi
Et quelque part malgré la distance, je les entends m'appeler
Ce soir nous serons de nouveau ensemble
Gitan, Joe et moi

Oui, ce soir nous serons de nouveau ensemble
Gitan, Joe et moi


Dernière édition par Laurent78 le Ven 27 Fév 2015 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2476
Age : 70
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Jeu 26 Fév 2015 - 14:17

Laurent, te voir traduire en français les chansons, tu me fais penser à un spectacle qui a lieu actuellement à Paris, que je n'ai pas vu, et qui remporte un beau succès : ce sont d'excellents musiciens et chanteurs (6 en tout je crois) qui ont mis en scène et interprètent toutes les chansons anglaises à succès des années 60 à nos jours, en les traduisant mot à mot, ce qui parfois fait s'effondrer de rire la salle (en particulier Hôtel California où le surréalisme le dispute à l'ésotérisme).
C'est vrai que Da Dou Ron Ron ou Kiliwatch ça doit faire plus que sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1244
Localisation : Saint germain en Laye
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Jeu 26 Fév 2015 - 19:41

CLAUDE a écrit:
Laurent, te voir traduire en français les chansons, tu me fais penser à un spectacle qui a lieu actuellement à Paris, que je n'ai pas vu, et qui remporte un beau succès : ce sont d'excellents musiciens et chanteurs (6 en tout je crois) qui ont mis en scène et interprètent toutes les chansons anglaises à succès des années 60 à nos jours, en les traduisant mot à mot, ce qui parfois fait s'effondrer de rire la salle (en particulier Hôtel California où le surréalisme le dispute à l'ésotérisme).
C'est vrai que Da Dou Ron Ron ou Kiliwatch ça doit faire plus que sourire.

J'ai vu ce spectacle. Hilarant! Les Franglaises
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Ven 27 Fév 2015 - 0:40

CLAUDE a écrit:
Laurent, te voir traduire en français les chansons, tu me fais penser à un spectacle qui a lieu actuellement à Paris, que je n'ai pas vu, et qui remporte un beau succès : ce sont d'excellents musiciens et chanteurs (6 en tout je crois) qui ont mis en scène et interprètent toutes les chansons anglaises à succès des années 60 à nos jours, en les traduisant mot à mot, ce qui parfois fait s'effondrer de rire la salle (en particulier Hôtel California où le surréalisme le dispute à l'ésotérisme).
C'est vrai que Da Dou Ron Ron ou Kiliwatch ça doit faire plus que sourire.



Ah oui, j'avais vu un reportage là dessus.  Apparemment, c'est toujours à l'affiche avec des nouveautés :

Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 30 Mai 2016 - 23:00

Assez touchante Jewell sur cette nouvelle chanson. Très joli texte, belle interprétation :



"Love Used To Be"

Love used to be the ruler
From which you measured all
Love used to be the dizzying height
From which you wished to fall
Love used to be the white and gauzy apparition
Towering in your dreams
Love used to be
Love used to be

Love used to be the horseshoe made of iron
And always smiling up
And in your arms it gathered
All manner of silky satin golden luck
Love used to be the pyramid and on top
It's eye that always sees
Love used to be
Love used to be

Dig a six-foot hole
Inside my chest
Heart like a gravestone
Lay it down to rest
Goodbye love
Amen

Love used to be a sigh like petals
Gently falling down
From the flower of my lover's
Half open rosebud mouth
Love used to be the thirst, oh, and the quenching
The question in no need of answering
Love used to be
Love used to be

Love used to be hope unflinching
The dare that believed it must
Love used to be the heady drunken feeling of
Flesh heavy with lust
Love used to be the photograph of the future
Taken by one mind four eyes could see
Love used to be
Love used to be

Dig a six-foot hole
Inside my chest
Heart like a gravestone
Lay it down to rest
Goodbye love
Amen

Love used to be a miracle
The proof that God exists
As it doubled our image, immortality delivered
By the double helix
Love used to be the bedrock you built a life upon
Into the future reaching
It used to be what woke you each day
And eased me into sleeping
Love used to be my compass
But now I'm alone and I'm adrift and I'm lost at sea
Cause love used to be
Love used to be
Love used to be
Love used to be
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Lun 30 Mai 2016 - 23:04

Et j'aime toujours autant ce Nicolas Michaux Smile



Croire en ma chance
Croire en notre amour impossible
Quelle décadence
Que de voir toutes ces choses invisibles
J't'ai pas causé à toi
J't'ai pas causé de problème

Croire en demain
Croire que les secours vont venir
Donne moi la main
Tu sais ta fièvre finira bien par guérir
Nos grêves finiront bien par servir
A quelque chose enfin
A quelque chose ou à quelqu'un

J'suis descendu au Paki
M'acheter un paquet d' clope et j'suis
Jamais rev'nu
J'ai traversé la rue
J'ai taxé un taxi
Et j'suis jamais rev'nu

Croire en ma chance
Croire en nos erreurs infaillibles
Quelle insolence
Vouvoir vaincre toutes ces choses invincibles
Oh sweet home
Dans une ville fantôme

J'suis descendu au Paki
M'acheter un paquet d' clope et j'suis
Jamais rev'nu
J'ai traversé la rue
J'ai taxé un taxi
Et j'suis jamais rev'nu

Croire en sa chance
Mourir un drapeau blanc dans la main
Quelle élégance que de
Croire en l'amour de son prochain
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2476
Age : 70
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mar 31 Mai 2016 - 8:55

Ouais, ouais, décidément ça me réconcilie avec la Belgique malgré quelques réserves sur cette chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1244
Localisation : Saint germain en Laye
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mar 31 Mai 2016 - 22:13

C'est le frère du petit fromager de the Voice ? Il lui ressemble.
Sinon, plus sérieusement je trouve la mélodie ultra simplette et plate.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mer 1 Juin 2016 - 0:05

Quoi, Jewel est simplette et plate ?  Mr. Green


Je trouve la rythmique de"Croire en sa chance" proche de "Champ d'Honneur" de Françoise. Bon, j'ai pas une super oreille musicale hein, mais j'y vois un lien Smile
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2476
Age : 70
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mer 1 Juin 2016 - 10:47

Anne a écrit:
je trouve la mélodie ultra simplette et plate.
Je ne voulais pas faire de peine à Laurent, mais voilà effectivement deux de mes réserves....pourtant ce mec a quelque chose. Le problème c'est qu'il faut bien chercher !
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mer 1 Juin 2016 - 20:16


Le ton qu'il a me plait. Ce passage me plait beaucoup :

"Croire en demain
Croire que les secours vont venir
Donne moi la main
Tu sais ta fièvre finira bien par guérir
Nos grêves finiront bien par servir
A quelque chose enfin
A quelque chose ou à quelqu'un"

Il a un côté désabusé, il fait un peu la tête mais sans faire renfrogné non plus. J'aime bien l'air qu'il a et sa voix me plait bien
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2476
Age : 70
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mer 1 Juin 2016 - 23:45

Laurent78 a écrit:
Il a un côté désabusé, il fait un peu la tête
Oui, comme tout bobo- intello-écolo. Mais ça lui passera quand il sera moins constipé.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 646
Age : 63
Localisation : Dole, Jura
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Jeu 2 Juin 2016 - 6:25

J'aime bien, c'est assez frais. En l'écoutant, j'ai cru reconnaître des intonations de Bashung.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Ven 17 Juin 2016 - 23:57

Claude risque d'être étourdi, retourné, troublé par la Kate qui chante "Ce sont des moments que j'ai eus, des moments de plaisir". Le clip aide à avoir le tourni Very Happy



"Moments Of Pleasure"

Some moments that I've had
Some moments of pleasure

I think about us lying
Lying on a beach somewhere
I think about us diving
Diving off a rock, into another moment

The case of George the Wipe
Oh God I can't stop laughing
This sense of humour of mine
It isn't funny at all
Oh but we sit up all night
Talking about it

Just being alive
It can really hurt
And these moments given
Are a gift from time

On a balcony in New York
It's just started to snow
He meets us at the lift
Like Douglas Fairbanks
Waving his walking stick
But he isn't well at all
The buildings of New York
Look just like mountains through the snow

Just being alive
It can really hurt
And these moments given
Are a gift from time
Just let us try
To give these moments back
To those we love
To those who will survive

And I can hear my mother saying
"Every old sock meets an old shoe"
Isn't that a great saying?
"Every old sock meets an old shoe"
Here come the Hills of Time

Hey there Maureen,

Hey there Bubba,
Dancing down the aisle of a plane,

'S Murph, playing his guitar refrain,

Hey there Teddy,
Spinning in the chair at Abbey Road,

Hey there Michael,
Do you really love me?

Hey there Bill,
Could you turn the lights up?
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2476
Age : 70
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Sam 18 Juin 2016 - 12:18

Retourné, c'est le mot !
"Just being alive
It can really hurt
And these moments given
Are a gift from time
"
ça c'est bien dit.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Ven 24 Juin 2016 - 0:21

Joli texte d'un couple qui se déchire tout en ne pouvant pas se passer l'un de l'autre ( ce que je croyais ) mais plus vraisemblablement un couple dont l'un des deux se détruit



"Fire Away"

Honey load up your questions
And pick up your sticks and your stones
And pretend I’m a shelter for heartaches that don’t have a home
Choose the words that cut like a razor
And all that I’ll say is

[Chorus:]
Fire away
Take your best shot
Show me what you got
Honey, I’m not afraid
Rear back and take aim
And fire away

Well, I wish I could say
That I’ve never been here before
But you know and I know
That I’ll always come back for more
Your love might be my damnation
But I’ll cry to my grave
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Sam 20 Aoû 2016 - 0:21

Une bien jolie chanson de Clio.





ils ne savent pas les heures
les voitures, les camions
ne sentent pas le vent
ne savent pas le temps
et ils dévalent
sans voir les passants
les pieds sur les pédales
dans la rue qui descend.

des équilibristes
et des mécaniciens
ces tout petits cyclistes
ces tout petits gamins.

ils ont les coudes griffés
mais ils n’ont rien senti
dévorent la journée
avec grand appétit
descendent en dansant
et remontent en danseuse
trimballent leurs six ans
et leur mine rieuse.

les genoux cabossés
un tout petit garçon
lève sans frissonner
les deux mains du guidon
et il dévale
sous les yeux des passants
laisse un peu de sandale
sur le pavé brûlant.

des équilibristes
et des mécaniciens
ces tout petits cyclistes
ces tout petits gamins.

et quelques mains-cambouis
tentent une réparation
pour terminer s’essuient
là, sur les pantalons
et ils réparent
la chaîne déraillée
ils règlent l’histoire
avec autorité.

des équilibristes
et des mécaniciens
ces tout petits cyclistes
ces tout petits gamins.

les genoux abîmés,
les cheveux décoiffés
et rouges leurs deux joues
quand roulent leurs deux roues

ils dévalent
sans voir les passants
les pieds sur les pédales
dans la rue qui descend

ils dévalent
sans voir les passants
les pieds sur les pédales
dans la rue qui descend

des équilibristes
et des mécaniciens
ces tout petits cyclistes
ces tout petits gamins.

des équilibristes
et des mécaniciens
ces tout petits cyclistes
ces tout petits gamins.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Sam 10 Juin 2017 - 15:05

Une chanson de Bob Dylan, c'est souvent très bien écrit. Cette même chanson interprêté par Willie Nelson, c'est encore mieux


WILLIE NELSON - He Was A Friend Of Mine


He was a friend of mine
Every time I think of him
I just can't keep from cryin'
'Cause he was a friend of mine

He died on the road
He died on the road
He just kept on moving
Never reaped what he could sow
And he was a friend of mine

I stole away and cried
I stole away and cried
'Cause I never had too much money
And I never been quite satisfied
And he was a friend of mine

He never done no wrong
He never done no wrong
A thousand miles from home
And he never harmed no one
And he was a friend of mine

He was a friend of mine
He was a friend of mine
Every time I hear his name Lord
I just can't keep from cryin'
'Cause he was a friend of mine.

Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3230
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   Mer 5 Juil 2017 - 18:58

Très touchante Anne Sylvestre !





Comme Un Personnage De Sempe
Si j'ai, comme tout le monde
Les yeux plus grands que le cœur
Et le cœur qui se débonde
Pour un soupçon de bonheur
Si j'ai mal à mon enfance
J'ai l'avenir courageux
Et pour un prix d'excellence
J'abandonne tous mes jeux

{Refrain:}
Mais je me sens dérisoire
Juste à côté de l'histoire
Décalée
Comme un point dans une image
Comme un petit personnage
De Sempé

Parfois je me sais poète
Ronsard n'est pas mon cousin
Je voudrais mourir pour être
Déjà dans tous les bouquins
Je supporte qu'on m'admire
Ça fait du bien quelquefois
Mais un oubli vient me dire
Qu'au fond, je n'existe pas

{au Refrain}

Pourtant je reprends courage
Et je me sens rossignol
Je voudrais que mon ramage
Et ma voix de flûte en sol
Puissent toucher tout le monde
Faire partager mes joies
Mais j'apprends que sur les ondes
On n'a pas besoin de moi

Et je me sens dérisoire
Juste à côté de l'histoire
Décalée
Comme un point dans une image
Comme un petit personnage
De Sempé

On se croit irremplaçable
Mais on est finalement
Qu'un infime grain de sable
Entre les griffes du vent
Il arrive aussi qu'on gagne
Mais on perd au prochain coup
On déplace des montagnes
Qui ne sont que des cailloux

Et on se sent dérisoire
Juste à côté de l'histoire
Décalée
Comme un point dans une image
Comme un petit personnage
De Sempé

Je continuerai ma route
Chez moi, on n' s'arrête pas
Et je laisserai sans doute
Quelque chose derrière moi
Alors le plus bel hommage
Ça serait de me laisser
Me promener dans l'image
Je ne ferais que passer

Et je serais provisoire
Une fourmi dans l'histoire
Rassurée
Un être humain dans la foule
Dans la tendresse qui coule
De Sempé

Comme un point dans une image
Comme un petit personnage
De Sempé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PAROLES, PAROLES, PAROLES   

Revenir en haut Aller en bas
 
PAROLES, PAROLES, PAROLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haydn : Les sept dernières paroles du Christ.
» [Paroles] Place je passe
» [Paroles] Les Solos sous les Draps
» [INFO] Clip, paroles et traduction de "Mädchen aus dem All"
» Paroles et traductions des chansons de Mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Totally Hardy :: AUTRES :: Blablatages-
Sauter vers: