Totally Hardy

La premier forum de discussion sur Françoise Hardy
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thierry
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3702
Age : 49
Localisation : Berne
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Sam 17 Avr 2010 - 18:41



Un article intéressant sur la chanson Française et ses chanteurs/euses "sans voix"...

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ec221c68-4997-11df-bfe2-04121ee168ca/Sans_voix

Ils murmurent, chuchotent et chantent dans de la ouate. Les chanteurs feutrés ont le vent en poupe. Une exception française?

--> auteur: Rocco Zacheo


Des faiseurs de tendances ont eu pour lui les épithètes les plus cruels. Il y en a encore pour se souvenir de cette étiquette terrible qui le qualifiait tout simplement, sur un ton sibyllin, d’«enroué vers l’or». L’homme continue pourtant d’être une légende de la chanson française. Il porte un nom qu’on associe aujourd’hui à une certaine conception, haute et noble, de la voix: Charles Aznavour. Il y eut un temps, la voix de «La Bohème» ne promettait pas le futur qu’elle a connu, tant elle était crucifiée par les critiques et considérée comme éloignée des canons triomphants du bien-chanter. Cette histoire est vieille de cinq décennies et plus. Aujourd’hui, une toute autre a pris le relais. Celle qui a érigé sur un piédestal ceux qu’on pourrait considérer comme des sans voix. Les rangs de cette troupe sont bien nourris et, surtout, ils prospèrent dans le paysage francophone, récoltent les louanges et vendent leurs albums par centaine de milliers d’exemplaires.
Qu’ils s’appellent Benjamin Biolay ou Vincent Delerm, Charlotte Gainsbourg ou Françoise Hardy, voilà des artistes qui font l’actualité de la chanson française ces derniers mois et dont les qualités premières se nichent ailleurs que dans leurs cordes vocales. Ces voix qui murmurent et qui chuchotent à l’oreille, qui scandent parfois dans une sorte de récitatif dépourvu de modulations et qui seraient, dans la plupart des cas, tout simplement inaudibles sans l’apport puissant d’un micro, ces voix sont si nombreuses qu’on serait tenté de les circonscrire dans une exception toute française. Car il suffit de guigner par-delà les frontières de l’Hexagone pour constater combien ce phénomène est fortement enraciné dans le pays de Ferré, de Nougaro et de Johnny.

Les raisons qui expliqueraient l’existence de cette caste bien portante d’interprètes sont variées. Première parmi toutes, celle qui évoque les spécificités d’une chanson française très attachée au texte, à la beauté du verbe et à la qualité des rimes. Dès lors, une phrase bien bâtie primerait comme nulle part ailleurs en Europe sur les qualités de l’interprète. Pour Gilles Verlant, auteur d’une biographie de Serge Gainsbourg qui fait référence, «longtemps, la France a été frappée par un grand défaut, celui de considérer qu’un chanteur sans voix n’avait rien à dire. Or l’esthétique de Serge Gainsbourg, si éloignée des chanteurs à voix, a changé durablement la perception du public. Chez lui, comme avec Brassens, on trouve tout d’abord l’art exquis de faire claquer le texte, de le mettre en adéquation avec la mélodie, de lui conférer une âme au moyen d’une scansion unique et inégalée.» Ce tournant est décisif et, pour en mesurer l’importance, il suffit d’écouter son répertoire réinterprété par de «vrais» chanteurs pour constater combien tout tombe à plat, métrique, rythme, accentuations. Le chanteur à la tête de chou aurait ainsi ouvert une brèche à travers laquelle une multitude de congénères se seraient ensuite faufilés. De Jane Birkin à Carla Bruni en passant par Miossec – pour citer d’autres figures de la troupe –, les interprètes aux tons feutrés ont trouvé progressivement un public nourri pour les suivre.

Alors, la primauté du verbe, oui, mais cela ne dit pas tout de la tendance. Pour le musicien et compositeur André Manoukian, célèbre entre autres pour ses multiples participations au jury de l’émission de télé-crochet Nouvelle Star, il faut aussi considérer l’étroitesse de la langue française: «Tous les spécialistes vous le diront, en termes de musicalité, le français fait à peine mieux que le japonais. Il occupe l’avant-dernière place de ce classement. Lorsqu’un Français parle ou chante, il mobilise beaucoup moins de muscles des cavités du visage qu’un Anglais ou un Italien. S’il veut exceller dans le chant, il doit donc travailler sur ces muscles peu sollicités. Mais il y a quelque chose d’étonnant: les Québécois, pourtant francophones, parlent et chantent comme des anglophones.»
Affaire entendue? La conseillère vocale Marlène Anconina est moins catégorique. Son travail avec les comédiens, les chanteurs, les professionnels de l’audiovisuel et les hommes politiques lui fait dire que certes «le français a perdu depuis deux siècles les accents toniques et que cela a limité depuis l’ampleur de ses fréquences, mais, à côté des interprètes qui murmurent, il y a depuis toujours ceux qui font dans la virtuosité vocale, sans que la langue constitue un obstacle. Depuis une décennie, nous assistons par ailleurs à un phénomène intéressant qui a trait à l’apparition des émissions de ­télé-réalité. Leurs castings ont contribué à faire croire que tout le monde pouvait espérer devenir chanteur. Des candidats qui n’avaient pas les qualités requises y sont parvenus.» Ce goût pour les sans voix dépasse largement le cadre des télé-crochets. Un exemple? Marlène Anconina en isole un, d’une évidence aveuglante: «Si on écoute côte à côte Claude Nougaro et Vincent Delerm, on mesure immédiatement le génie de swingueur de mots du premier et le déficit d’âme que dégage le second.»

Avant d’autres scènes en Europe, la France aurait donc accepté et plébiscité même l’idée qu’on puisse s’avancer vers le micro sans légitimité vocale. Un fait inimaginable ailleurs, en Italie, par exemple, où le festival de Sanremo – grande kermesse populaire qui chaque année tient en haleine tout le pays – continue de célébrer des formes actualisées du bel canto. Dans la patrie de l’art lyrique, Pavarotti a pu un jour s’attaquer au répertoire de musique populaire napolitaine et Andrea Boccelli domine à chacune de ses sorties discographiques le classement des albums les plus vendus. La frontière entre tradition populaire et culture d’élite y est ici beaucoup plus ténue en matière vocale. Les effets de cette proximité entre les niveaux d’expression sont audibles: les sans voix n’ont quasiment pas de quartier dans la Botte.

L’exception vocale française s’accorde aussi avec une culture qui aime la discrétion, les murmures doux. Pour Gilles Verlant, c’est une évidence: «De manière tout à fait intuitive, je constate que, dans le pourtour méditerranéen, ça parle fort et ça chante aussi avec une exubérance que nous connaissons peu en France.»
Voilà qui crée un territoire propice pour des formes d’expression éloignées des traditions passéistes. Des Renaud et des Etienne Daho, et tant d’autres petits coffres du paysage, passeront à la postérité pour leur style et les ambiances qu’auront su susciter leurs chansons. Les virtuoses d’aujourd’hui, eux, risqueraient davantage de se perdre dans le moule des conventions. C’est ce que croit Gilles Verlant: «Il n’y a rien de plus pénible qu’une Patricia Kaas, Céline Dion ou Lara Fabian. Alors qu’on peut s’appeler Jane Birkin et faire une carrière de quarante ans sans perdre une once de son charme.»

_________________


"Und so singen wir die ganze Nacht, unsere Lieblingslieder, Lieder von früher..."


Dernière édition par thierry le Sam 17 Avr 2010 - 18:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
thierry
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3702
Age : 49
Localisation : Berne
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Sam 17 Avr 2010 - 18:44

suite...

Des filets de voix en catalogue

Serge Gainsbourg, à bout de souffle
Il est né crooner et il s’en va en murmurant ses chansons, la bouche serrée autour d’une cigarette. Le chanteur appliqué connaît l’échec commercial, il faudra une tournée aux côtés d’une grosse voix, celle de Jacques Brel, pour qu’il se décide à virer progressivement vers un non-chant précurseur. Avec Gainsbourg, les oreilles de France s’émancipent, elles quittent les canons traditionnels du bien-chanter. Une foule d’artistes le suivra sur ses pas vocaux qu’on croyait mal assurés.

Carla Bruni, voix d’alcôve
Le triomphe de la musique d’alcôve, déclinée d’une voix rauque qui côtoie à chaque instant un point de rupture imaginaire. Cet intimisme exacerbé fera fureur en 2002, avec le désormais classique Quelqu’un m’a dit, écoulé à deux millions d’exemplaires.

Etienne Daho, sous perfusion
Le plus bel ambassadeur de la pop française a conquis les foules en bâtisseur hors pair de mélodies élégantes et accrocheuses. Un grand talent musical mais un très petit coffre: sa voix feutrée et monocorde ne serait rien sans les miracles de l’amplification. Une voix sous perfusion qui résiste depuis trois décennies.

Charlotte Gainsbourg, le sillon de Jane
La voix diaphane, les aigus fragiles: Charlotte nous renvoie à Jane. Et comme la mère, elle sait s’entourer (Beck et des musiciens de taille pour son dernier album, IRM). Cela aide à donner du volume à une artiste qui excelle dans le 7e art et qui s’amuse sans donner dans la prétention lorsqu’elle chante. Elle se détourne du français pour se défaire d’une généalogie artistique trop lourde à porter. Parce que chanter sans appuyer sur les cordes vocales, comme le faisait Serge, c’est un art qu’on égale difficilement.

Benjamin Biolay, du bout des lèvres
Probablement le plus grand faiseur d’atmosphères en circulation. Une question d’arrangements instrumentaux, bien sûr, qui suintent le lyrisme noir, mais aussi et surtout, une coloration dans la voix, solidement accrochée dans la palette des gris. Comme Serge Gainsbourg, lorsque Biolay murmure sur un ton grave, il est quelque part entre l’aspiration sur la cigarette et l’expiration de mots. Coquetterie de dandy en plus.

Françoise Hardy, dans les brumes
Un ton murmuré mais distinct, un grain de voix unique, qui confère à ses chansons plutôt intimistes une consistance aérienne et brumeuse. On est loin, avec Françoise Hardy, des tons de crooner amusé de son compagnon. La retenue et l’élégance sont les maîtres mots d’une chanteuse qui incarne l’antithèse de l’esbroufe vocale. R. Z.

_________________


"Und so singen wir die ganze Nacht, unsere Lieblingslieder, Lieder von früher..."
Revenir en haut Aller en bas
genevieve g
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2428
Age : 70
Localisation : france
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Dim 18 Avr 2010 - 17:04

je préfère un chanteur "sans voix"avec un beau texte.
Q'un ou une gueularde,avec un texte et une mélodie sans queue ni tête
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2438
Age : 69
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Lun 19 Avr 2010 - 13:54

"une chanteuse qui incarne l’antithèse de l’esbroufe vocale." J'ai passé ma vie à le dire (moins bien que ne le dit R.Z.), dès l'apparition de la madone de la ringardise craignos : Mireille Matthieu .

Article bien vu en tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1453
Age : 68
Localisation : Naxos - Grèce
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Lun 19 Avr 2010 - 14:48

L'article est bien trop long, je me suis contenté des deux dernières lignes...

Mais c'est vrai quoi, laissons les Mireille et autres Lara... à l'opéra Garnier,
et Françoise sur la scène de l'Olympia (tous à vos sonotones!)

_________________


"...avec de trèèèèèès mauvais musiciens, les piiiiiiiiiiiiiires..." - Françoise Hardy, à propos de ses premiers enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Prune
Fan
Fan


Nombre de messages : 2846
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Mar 20 Avr 2010 - 15:51

ça me parait un peu dépassé, chanteuse à voix, etc....

C'est le répertoire de l'artiste qui compte. Pour certains, ce sera uniquement l'interprétation, pour d'autres comme Françoise, l'écriture de magnifiques textes sur une voix unique.
Et puis certains artistes se révèlent sur la scène.
Il y a plusieurs paramètres qui rentrent en jeu.

J'ai écouté par hasard Charlotte Gainsbourg, en public, aux Etats Unis, pour son dernier album : complètement inaudible, quelle déception!!
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3158
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Sam 24 Avr 2010 - 2:24

Et oui mais l'exception culturelle française des chanteurs sans voix a ses limites :

C'est ça la France comme "chante" l'autre : on marche avec les modes. Les modes des Boys Band ( plébiscités pas que par les ados hystériques mais aussi les mamies ! ), la mode des crieuses surtout du Quebec ( comme si le Canada ne proposait pas autre chose ! ) et maintenant, la mode de ceux qui n'ont pas de voix, ou qui ne savent pas chanter ...


Résultats : les ventes de disques se sont écroulées en France en mettant en avant ces dernières années les Biolay, Benabar, Delerm, Jeanne Cherhal, Renan Luce etc etc etc ... Et les ventes de disques aux USA et en Grande Bretagne se portent bien mieux ...


thierry a écrit:
C’est ce que croit Gilles Verlant: «Il n’y a rien de plus pénible qu’une Patricia Kaas, Céline Dion ou Lara Fabian. Alors qu’on peut s’appeler Jane Birkin et faire une carrière de quarante ans sans perdre une once de son charme.»

Bonjour l'argumentaire ... Heu il est journaliste lui avec ce genre d'avis qui sont tout sauf journalistiques ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Verbatim
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 775
Age : 61
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Sam 24 Avr 2010 - 10:49

Françoise Hardy chante juste et bien, Jane Birkin, Vartan, Charlotte Gainsbourg que l'on peut apprécier pour d'autres raisons chantent souvent faux et pas bien....donc les "petites" voix ne sont pas à mettre toutes dans le même conduit (auditif) ....
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3158
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Sam 24 Avr 2010 - 11:23

Verbatim a écrit:
Françoise Hardy chante juste et bien, Jane Birkin, Vartan, Charlotte Gainsbourg que l'on peut apprécier pour d'autres raisons chantent souvent faux et pas bien....donc les "petites" voix ne sont pas à mettre toutes dans le même conduit (auditif) ....

Même Françoise a dit qu'elle avait souvent des chats dans la gorge, donc elle ne peut plus maitriser sa voix, d'où le fait qu'elle ne chante plus en public.

Je ne critique pas les faibles voix, après tout, elles peuvent apporter une très belle ambiance si c'est bien travaillé en studio ( ok, sauf Bénabar et Delerm qui sont la dérive inutile de cette mode ), mais l'industrie française qui veulent constamment surfer sur une mode, plutôt que de proposer plusieurs choses à la fois. Pourquoi la radio ne diffuse plus de chanteuses "crieuses" si y'a un public pour ça, en même temps que du Marc Lavoine ou des chansons très classiques à la Michèle Torr ou autre ?

Y'a toujours un public pour tout, et pas besoin de trouver des clones à ce qui cartonne une année !
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1243
Localisation : Saint germain en Laye
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Sam 24 Avr 2010 - 11:58

Verbatim a écrit:
Françoise Hardy chante juste et bien, Jane Birkin, Vartan, Charlotte Gainsbourg que l'on peut apprécier pour d'autres raisons chantent souvent faux et pas bien....donc les "petites" voix ne sont pas à mettre toutes dans le même conduit (auditif) ....

Pas tout-à-fait d'accord Verbatim. Je ne suis pas fan de Jane Birkin mais il faut admettre qu' elle chante parfaitement juste.

C'est ça la France comme "chante" l'autre : on marche avec les modes. Les modes des Boys Band ( plébiscités pas que par les ados hystériques mais aussi les mamies ! ), la mode des crieuses surtout du Quebec ( comme si le Canada ne proposait pas autre chose ! ) et maintenant, la mode de ceux qui n'ont pas de voix, ou qui ne savent pas chanter ...


Mais la mode a toujours existé : pour les fringues, la déco, le bio, les styles de musique et de voix,.... Ca s'appelle le marketing ! Mais si tu cherches tu peux trouver le reste sauf que ce sera moins vendu.
Revenir en haut Aller en bas
thierry
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3702
Age : 49
Localisation : Berne
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   Dim 25 Avr 2010 - 19:51

Anne a écrit:

C'est ça la France comme "chante" l'autre : on marche avec les modes. Les modes des Boys Band ( plébiscités pas que par les ados hystériques mais aussi les mamies ! ), la mode des crieuses surtout du Quebec ( comme si le Canada ne proposait pas autre chose ! ) et maintenant, la mode de ceux qui n'ont pas de voix, ou qui ne savent pas chanter ...

Maintenant ce sont les chansons de messes (sans chorales d'enfants... )de squatter la tête des ventes... La musique est un éternel recommencement

_________________


"Und so singen wir die ganze Nacht, unsere Lieblingslieder, Lieder von früher..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artice: les chanteurs sans voix [le temps 17.04.09]
» SANS VOIX
» Premières émotions ou... le virus, sans anti-virus
» Florimond Hervé
» Choix d'un préampli micro USB entrée de gamme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Totally Hardy :: AUTRES :: Blablatages-
Sauter vers: