Totally Hardy

La premier forum de discussion sur Françoise Hardy
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Les Yéyés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3113
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Les Yéyés   Ven 25 Sep 2009 - 21:54

Pour ceux qui n'ont pas connu ( ma mère m'en a parlé un peu ), que sont les yéyés ?

Y'a t'il une période définie, est-ce que ça a dépassé le cadre des tubes français souvent issus de chansons américaines ? Quels sont vos souvenirs ?

Etiez vous en phase avec les yéyés ? Et que pensaient vos parents et grands parents de tout ça ?

flower
Revenir en haut Aller en bas
AMALRIC
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1121
Age : 68
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Ven 25 Sep 2009 - 23:57

yéyés vient du fait que les chanteurs français qui chantaient des adaptations américaines ou anglaises disaient yé au lieu de dire yes et c'est un journaliste qui un jour les a appelés les "yé yé"
Les yéyés sont nés à peu près en 1960 jusqu'à 1965 et après la mode est passée comme toujours. C'est dans "la fille avec toi"que françoise dit yé yé pour la première fois dans une chanson mais elle n'en a pas abusé car elle était auteur-compositeur et chantait essentiellement ses propres chansons, elle a chanté très peu d'adaptations
Revenir en haut Aller en bas
matthew
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 1662
Age : 68
Localisation : france
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Sam 26 Sep 2009 - 10:51

D'accord avec Almaric!

Yé, est la transcription française de " Yeah " qui est une contraction de yes.... o yeah, o yes = oh! oui . Les artistes français qui, au début des sixties, faisaient des chansons d'inspiration rock, slow rock, blues etc. ou qui adaptaient des titres de ce style dans la langue de Molière, parsemaient parfois leurs prestatations de yéyéyé ( cf. " La fille avec de toi " de Françoise!
Revenir en haut Aller en bas
matthew
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 1662
Age : 68
Localisation : france
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Sam 26 Sep 2009 - 11:20

Pour répondre à Laurent 78, sur l' avis que pouvaient avoir nos aînés, ils étaient, le plus souvent, farouchement intolérants, sectaires et virulents car décontenancés par cette vague devant laquelle, ils se sentaient dépossédés et impuissants. Ils voyaient cela d'un air goguenard d'abord, puis franchement, hostile et , finalement, avec le pressentiment qu'ils ne pouvaient pas lutter, ils se rassuraient en clamant haut et fort: " Dans dix ans , on n'en parlera plus!"

Mon père et ses amis qualifiaient nos idoles de dégénérés et leurs chansons de musique de "sauvages " ( pour ne pas citer des termes plus racistes qu'ils utilisaient ) .

Mon frère aîné ( de douze ans de plus que moi ), était un peu moins
venimeux, mais très méprisant, ils détestait les" yéyé" et, surtout Sylvie!!!
, car, lui et sa génération, se sentaient également balayés et dépassés par ce nouveau courant. Lui, son idole, c'était Aznavour
J'ai d'ailleurs une anecdote que je lui rappelle souvent!
Un jour, que j'écoutais " Nous tous" de Françoise, lorsqu'au dernier vers, elle chanta " Que serai-je dans quelques années? ", je l'entendis de loin s'exclamer avec une conviction inébranlable :"De poussière!" Ce fut seulement à la sortie de " Mon amie la rose" qu'il fut un peu plus ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3113
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Dim 27 Sep 2009 - 9:54

AMALRIC a écrit:
yéyés vient du fait que les chanteurs français qui chantaient des adaptations américaines ou anglaises disaient yé au lieu de dire yes et c'est un journaliste qui un jour les a appelés les "yé yé"
Les yéyés sont nés à peu près en 1960 jusqu'à 1965 et après la mode est passée comme toujours. C'est dans "la fille avec toi"que françoise dit yé yé pour la première fois dans une chanson mais elle n'en a pas abusé car elle était auteur-compositeur et chantait essentiellement ses propres chansons, elle a chanté très peu d'adaptations


Ah bah d'accord, même ça je ne savais pas our le nom Yéyé ! Je pense obligatoirement à "ANTOINE" avec ses élucubrations Very Happy



matthew a écrit:
Pour répondre à Laurent 78, sur l' avis que pouvaient avoir nos aînés, ils étaient, le plus souvent, farouchement intolérants, sectaires et virulents car décontenancés par cette vague devant laquelle, ils se sentaient dépossédés et impuissants. Ils voyaient cela d'un air goguenard d'abord, puis franchement, hostile et , finalement, avec le pressentiment qu'ils ne pouvaient pas lutter, ils se rassuraient en clamant haut et fort: " Dans dix ans , on n'en parlera plus!"

Mon père et ses amis qualifiaient nos idoles de dégénérés et leurs chansons de musique de "sauvages " ( pour ne pas citer des termes plus racistes qu'ils utilisaient ) .

Mon frère aîné ( de douze ans de plus que moi ), était un peu moins
venimeux, mais très méprisant, ils détestait les" yéyé" et, surtout Sylvie!!!
, car, lui et sa génération, se sentaient également balayés et dépassés par ce nouveau courant. Lui, son idole, c'était Aznavour
J'ai d'ailleurs une anecdote que je lui rappelle souvent!
Un jour, que j'écoutais " Nous tous" de Françoise, lorsqu'au dernier vers, elle chanta " Que serai-je dans quelques années? ", je l'entendis de loin s'exclamer avec une conviction inébranlable :"De poussière!" Ce fut seulement à la sortie de " Mon amie la rose" qu'il fut un peu plus ouvert.

Et pourtant, et c'est ce que j'apprécie à priori sur cette époque, il y'avait une ouverture sur les USA j'ai l'impression, et sur l'Angleterre.

Et les chanteurs "classiques" comme Ferré, Brassens, Anne Sylvestre et Aznavour avaient quand même leurs médias et leur public !

Mon grand père qui a une joie de vivre et un humour constant ne devait pas être contre tout cela je pense. Je sais qu'il aimait "Le téléphone pleure" de Claude François pour des raisons personnelles même si sa chanteuse préférée, c'est Nana Mouskouri. ( Mireille Matthieu un peu aussi à l'époque )
Revenir en haut Aller en bas
CLAUDE
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 2413
Age : 69
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Lun 28 Sep 2009 - 13:38

Mireille Mathieu et Mouskouri chez les Yéyés ? ?
Je connais plus d'un sexagénaire qui a dû en perdre son dentier d'indignation !
C'est Edgar Morin, professeur de sociologie ( Sorbonne ? ? ? ) qui a lancé cette appellation dans un article sur les jeunes d'alors.
Les jeunes d'alors, c'était des blousons noirs, c'est à dire les mauvais, les méchants, les rebelles, ceux qui avaient vu "L'équipée sauvage" mais ne pouvaient s'acheter que des Malagutti et pas des Harley, mettaient des chaînes autour du cou pour faire Vince Taylor. Et puis les autres jeunes d'alors c'étaient les Yéyés, ceux qui écoutaient des chansons débiles "Kili Watch" par exemple ou "Tutti Frutti" ou alors Françoise Hardy avec sa faute de français IMPARDONNABLE "l'amour auquel je pense", alors que tout le monde faisait une telle faute à l'époque !
"Ah ma brave dame, une bonne guerre ça leur ferait du bien" ! Parce qu'on avait la chance d'échapper à la guerre d'Indochine ou à celle d'Algérie.
La très grande majorité des adultes n'était pas contre, ces gens là étaient dépassés, encore jeunes, mais déjà dépassés et c'est très dur à vivre que de se sentir encore très jeune et d'être poussé par la génération montante qui entend se faire rapidement une place au soleil.
Et pourtant tous ces jeunes étaient fleur bleue et pleinement confiants en l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Fan
Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1453
Age : 68
Localisation : Naxos - Grèce
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Lun 28 Sep 2009 - 17:17

CLAUDE a écrit:
.....Et pourtant tous ces jeunes étaient fleur bleue et pleinement confiants en l'avenir.

Mais Claude, ils sont toujours fleurs bleues et pleinement confiants en l'avenir !
La fleur est juste un brin fanée...
et l'avenir est juste un peu plus court....
C'est tout !

_________________


"...avec de trèèèèèès mauvais musiciens, les piiiiiiiiiiiiiires..." - Françoise Hardy, à propos de ses premiers enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent78
Fan
Fan


Masculin
Nombre de messages : 3113
Age : 41
Localisation : 78
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Les Yéyés   Lun 28 Sep 2009 - 21:12

CLAUDE a écrit:
Mireille Mathieu et Mouskouri chez les Yéyés ? ?
Je connais plus d'un sexagénaire qui a dû en perdre son dentier d'indignation !

Ah oui, je sais bien que ce ne sont pas les yéyés, mais c'était ce que mon grand père préférait. Mais il a 87 ans en 2009, ce n'est pas un séxagénaire. N'empêche, il n'avait vraiment rien contre les yéyés, il laissait ma mère aller aux concerts, sortir sur Paris, acheter des disques etc



CLAUDE a écrit:
C'est Edgar Morin, professeur de sociologie ( Sorbonne ? ? ? ) qui a lancé cette appellation dans un article sur les jeunes d'alors.
Les jeunes d'alors, c'était des blousons noirs, c'est à dire les mauvais, les méchants, les rebelles, ceux qui avaient vu "L'équipée sauvage" mais ne pouvaient s'acheter que des Malagutti et pas des Harley, mettaient des chaînes autour du cou pour faire Vince Taylor. Et puis les autres jeunes d'alors c'étaient les Yéyés, ceux qui écoutaient des chansons débiles "Kili Watch" par exemple ou "Tutti Frutti" ou alors Françoise Hardy avec sa faute de français IMPARDONNABLE "l'amour auquel je pense", alors que tout le monde faisait une telle faute à l'époque !
"Ah ma brave dame, une bonne guerre ça leur ferait du bien" ! Parce qu'on avait la chance d'échapper à la guerre d'Indochine ou à celle d'Algérie.
La très grande majorité des adultes n'était pas contre, ces gens là étaient dépassés, encore jeunes, mais déjà dépassés et c'est très dur à vivre que de se sentir encore très jeune et d'être poussé par la génération montante qui entend se faire rapidement une place au soleil.
Et pourtant tous ces jeunes étaient fleur bleue et pleinement confiants en l'avenir.

C'est la sensation que j'ai ... cette impression que les générations les plus opposées devaient être les ados des années 60 et leurs parents. Idem aux USA sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Yéyés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Yéyés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Totally Hardy :: AUTRES :: Blablatages-
Sauter vers: